Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'info des salariés de HOP!
  • : Blog d'information libre de toutes consignes politiques et syndicales, des salariés de HOP! La rédaction est assurée par un collectif composé en grande partie de militants de la CGT, certes, mais totalement libres de leurs propos et de leurs positions.
  • Contact

Recherche

6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 14:02

Cette communication émane de nos Camarades du Comité Hygiène Sécurité & Conditions de Travail de Régional.

Il semble bien que notre tout nouveau directeur RH, Mr Laurent Charbonnier, ait fait la preuve, cette fois devant des témoins extérieurs à l'entreprise, de sa mauvaise foi.

Les témoignages recueillis par le médecin du travail en consultation sont éloquents et rejoignent ceux collectés par les élus du CHSCT: il y a un vrai problème de souffrance au sein du personnel du siège social de Nantes, ce que continue à nier Mr Charbonnier, n'hésitant pas à réclamer l’identité des salariés touchés afin de pouvoir traiter leurs cas... Vraisemblablement, comme par le passé, en leurs conseillant de quitter l'entreprise.

"Mais Mr Charbonnier, je vous rappelle que je suis tenu par le secret médical" lui a rétorqué le médecin du travail ajoutant que c'était à l'entreprise d'empêcher que les salariés se retrouvent dans cet état et non pas au médecin de tenter de réparer les dégâts après coup.

Et dire que l'on nous traitait "d'incendiaires", que nous étions juste bon à "foutre le feux"...

Et oui, c'est bien d'avoir un regard extérieur parfois...

Et oui, les incendiaires ne sont pas ceux qu'on croit...

Laurent Cretagne Secrétaire CHSCT Administrations & Escales

HOP-Regional

Hier 05 septembre 2013, se tenait une réunion extraordinaire du CHSCT Administrations & Escales à la demande de 2 élus. Initialement demandée par deux élus début juillet, elle avait été reportée en raison du manque de disponibilité des invités extérieurs à l’entreprise :

Le médecin du travail, Dr Frederic Boyer,

l'infirmière de la médecine du travail Mme Le Corre

l'Inspectrice du Travail de Nantes Mme Boudigou.

Ces 3 personnalités ainsi que tous les élus et 2 RS (dont notre représentant syndical CGT : Stéphane Chaussidon) étaient présents pour alerter la direction sur l'état de souffrance psychologique grave de certains salariés, notamment du siège de Nantes.

Mr Charbonnier, en tant qu'invité et Mr Cros, Président nouvellement mandaté par Regional en remplacement de Mr Chaumet représentaient la Direction.

Comme à son habitude, Mr Charbonnier a tenté de prendre la main sur cette instance mais s'est très vite enfoncé dans des contradictions auxquelles nous avons coupé court.

Le Docteur Boyer est intervenu pour lire une déclaration d'alerte qui sera jointe au CR de cette réunion et qui est jointe également à mon mail. Cette déclaration est édifiante et fait froid dans le dos mais n'a pas semblé émouvoir notre DRH qui a repris ses provocations remettant même en doute mes prises de notes et la retranscription des débats dans mon compte rendu.

Une nouvelle fois, Mr Charbonnier dépassait les bornes, je demandais donc une suspension de séance pour changer de salle et permettre l'enregistrement des débats (et des mensonges et mauvaise fois).

À la reprise, malgré plusieurs recadrages du médecin et de l'inspectrice du travail,notre Directeur des Ressources Humaines, toujours avec la même arrogance a tenté de mobiliser la parole et avons dû demander une nouvelle suspension de séance pour expliquer au médecin, à l'infirmière et l'inspectrice du travail que nous allions couper court à cette séance en mettant en œuvre un droit d'alerte du CHSCT suite à la déclaration de Dr Boyer.

Vous trouverez en pièce jointe ce droit d'alerte.

Ces deux alertes seront envoyées ce jour à Mme Selezneff (DG Hop-Regional) et à Mme Claver (DRH HOP) avec copie à l'inspection du travail, la CARSAT (ex CPAM ou CRAM), les élus CHSCT et le Président en lettre recommandée avec accusé de réception.

Ce droit d'alerte du CHSCT, faisant état d'un risque grave et imminent pour la santé des salariés de Regional est renforcé par plusieurs témoignages de salariés qui devront se multiplier dans les jours à venir pour mener à bien notre procédure.

Les élus CHSCT Administrations & Escales

HOP-Regional

A bouguenais, le 05 septembre 2013

A Monsieur Serge CROS, Président

du CHSCT Administrations & Escales.

HOP-Regional

Copie : Mme Martine Selezneff (DG HOP-Regional)

Mme Boudigou (Inspecteur du Travail)

Dr Frederic Boyer (Médecin du Travail)

Droit d’alerte :

Monsieur le Président,

Suite à la déclaration d’alerte de la médecine du travail en date du 05 septembre 2013, et aux nombreux témoignages de souffrance psychologique des salariés de Regional, les élus considèrent que les mesures prises par la Direction après le droit d’alerte d’octobre 2012 sont inefficaces.

En effet, nous constatons que le danger grave et imminent persiste et que la situation psycho-sociale se dégrade de manière significative depuis la mise en place des restructurations et du Plan de Départ Volontaire.

En conséquence, nous vous informons que nous mettons une nouvelle fois en œuvre un droit d’alerte suivant l’article L.4131-2 du code du travail.

Conformément à celui-ci, nous vous demandons de procéder sans délai à une enquête commune et de prendre les dispositions nécessaires pour remédier à la situation.

Nous vous rappelons qu’en cas de carence et d’inaction de votre part, nous nous réservons le droit de saisir l'inspection du travail.

Pour le CHSCT Administrations & Escales,

Le secrétaire,

Laurent CRETAGNE

Partager cet article

Repost 1

commentaires