Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'info des salariés de HOP!
  • : Blog d'information libre de toutes consignes politiques et syndicales, des salariés de HOP! La rédaction est assurée par un collectif composé en grande partie de militants de la CGT, certes, mais totalement libres de leurs propos et de leurs positions.
  • Contact

Recherche

6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 21:55

Vous trouverez ci-dessous, en pdf, une communication de la CGT HOP! suite aux annonces faites par le nouveau président d'Air France jeudi 3 novembre.

Hormis le peu de cas que la direction fait des filiales du groupe en général et de HOP! en particulier, il faut revenir juste une petite minute sur ces annonces.

"Création d'une compagnie Low-cost par Air France" titraient l'ensemble des publications "spécialisées" jeudi et vendredi dernier. A l'exception d'un ou deux journalistes toujours extrêmement bien renseignés, peu d'entre eux avaient vraiment lus ou écoutés les propos de Mr Janaillac. En effet, si c'est de Low-cost dont il est question, cette "réduction" ne s'adresse pas aux passagers, mais bien aux salariés de cette future compagnie (à l'exception des pilotes, c'est vrai). 

De plus, cette compagnie ne s'envolera pas seulement vers de lointaines destinations, mais une partie de ses moyens sera destinée à alimenter les hubs de la compagnie avec des avions courts et moyens courriers, des "A320" cite monsieur le nouveau patron.

Les grands "perdants" de ce "thrust together"? Les PNC, sûrement, dont le métier subit une lente mais constante altération. Les salariés du sol également, ou les recours à la sous-traitance et la course, là aussi à la "réduction des coûts" entraînent, dégradation des conditions de travail et diminution des rémunérations.

C'est étonnant comment la distance entre le cockpit et le reste de la cabine augmente.

Je ne parle pas de celle entre ce poste de pilotage et le "sol"!

Pour des dirigeants qui voulaient restaurer la confiance et la solidarité entre les métiers, c'est assez réussit, non?

 

 

..

Repost 0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 08:56

Après l'épisode de la sieste de deux pilotes que je vous narrais il y a peu, voici, nettement moins drôle, ce qui vient d'arriver au Commandant de Bord d'un vol intérieur aux Etats-unis.

On pense ce que l'on veut des pilotes et de leur suffisance (parfois), de leur impression d'être des "seigneurs" (parfois aussi), néanmoins je ne me vois pas grimper dans un avion dont le poste de pilotage serait occupé par des "intel" machin truc chouette, fussent'ils quadruple core.

Je sais, faire allusion à un quadruple coeur quand on parle de problème cardiaque c'est douteux. Douteux certes, mais involontaire:

Un pilote meurt après une crise cardiaque en vol

Le commandant de bord d’un vol intérieur américain United Airlines entre Houston et Seattle est décédé suite à une crise cardiaque survenue en plein vol.

L’avion a effectué un atterrissage d’urgence en Idaho sans autre incident.

Pourrait-il y avoir un seul pilote dans l’avion comme le suggèrent de temps à autre certains francs-tireurs ou provocateurs en mal de publicité ? Le tragique accident survenu à un commandant de bord, foudroyé d’une crise cardiaque alors qu’il reliait Houston au Texas à Seattle dans l’Etat de Washington, prouve que le co-pilote est pour le moins tout aussi essentiel.

Jeudi dernier vers 19h, le Boeing 737-400 du vol 1603 d’United Airlines avec 6 membres d’équipage et 161 passagers à bord s’est dérouté sur Boise en Idaho pour un atterrissage d’urgence. Le commandant de bord avait eu, peu de temps auparavant, une crise cardiaque, mais reste toujours en vie, le chef de cabine ayant fait une annonce dans la cabine afin de savoir s’il n’y avait pas la présence d’un médecin parmi les passagers. Les ambulanciers, qui attendaient sur le tarmac l’atterrissage du B737, ont aussitôt transporté le pilote vers l’hôpital régional Saint Alphonsus mais l’homme est décédé dans la nuit, a confirmé United Airlines « Je suis triste de confirmer que notre collègue est décédé la nuit dernière , a déclaré un porte-parole. Toutes nos pensées vont à sa famille en ce moment. » L’avion a pu continuer sa route pour une arrivée à minuit à Seattle heure locale.

Certains acteurs majeurs du secteur aéronautique ont réalisé ces derniers mois de grands coups d’éclat médiatiques en affirmant qu’un seul pilote dans le cockpit est suffisant de nos jours. Ce fut le cas de Michael O’Leary en septembre 2010 : « Un pilote suffit, vraiment ! C’est l’ordinateur qui fait presque tout le travail », affirmait-il à qui voulait l’entendre – encore une provocation à des fins publicitaires ?- le bouillant PDG de Ryanair ayant tout prévu en cas de malaise de l’unique pilote : former hôtesses de l’air et stewards aux atterrissages d’urgence. Un acteur comme Clayton Jones, PDG de l’équipementier américain Rockwell Collins, spécialiste dans les systèmes de communication aéronautique, affirmait en 2011, que les avions modernes équipés des dernières nouvelles technologies de communication et de guidage par satellite, rendait la présence du deuxième pilote obsolète. « C’est techniquement possible mais difficile à faire accepter », soulignait-il alors. En partenariat avec Thalès, sa société travaille aujourd’hui sur un projet de cockpit entièrement automatisé appelé « Cockpit 3.0 ».

Repost 0