Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'info des salariés de HOP!
  • : Blog d'information libre de toutes consignes politiques et syndicales, des salariés de HOP! La rédaction est assurée par un collectif composé en grande partie de militants de la CGT, certes, mais totalement libres de leurs propos et de leurs positions.
  • Contact

Recherche

7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 20:47
L'entrée du site de maintenance HOP! à Morlaix

L'entrée du site de maintenance HOP! à Morlaix

Historique, c'est bien le mot!

Certes, l'histoire courte de notre compagnie pipe un peu les dés, mais si je dis "historique", c'est bien que jamais dans l'histoire des trois ex-filiales d'Air France, Airlinair, Britair et Régional, un mouvement de grève n'avait recueilli une telle mobilisation.

Aujourd'hui, premier jour du mouvement: 

210 vols annulés en "préventif", 127 vols Hop! et 83 vols Air France (sur Roissy-CDG, les Embraer de Hop! sont affrétés par Air France). Pour remplacer les avions cloués au sol par les différents arrêts de travail, Hop! (ou Air France, ou Hop! Air France, ou les deux, ou les trois, on ne sait plus!!!), ont fait appel à des compagnies "externes" au groupe (et au pays aussi parfois, d'ailleurs): 50 vols ont été effectués par ce moyen. Enfin, 40 plutôt, puisque 10 ont été repris en propre par Air France.

En fait, nous sommes assez habitués, même en tant normal, à voir des avions plus ou moins exotiques voler sur des lignes Hop!. Nos clients ont pu encore récemment, sur le Lille-Marseille ou sur le Lille-Toulouse, apprécier le délicat accent Batave du personnel de cabine. Donc, oui, il n'y a pas besoin d'être en grève pour voir Hop! louer des avions chez d'autres, alors qu'elle en a et "des" qui ne volent pas.... C'est d'ailleurs l'un des sujets qui ont motivé notre mouvement.

A noter, la malhonnêteté de notre direction qui annonce à la presse un nombre d'annulation en rajoutant les Airbus d'Air France, alors que son personnel n'est pas concerné par la grève.. A moins, et celà ne m'étonnerai pas plus que ça, que nos deux compagnies aient brusquement fusionnées dans la nuit de jeudi à vendredi...  A vraie dire, peu importe, hypocrisie, malhonnêteté, nous y sommes régulièrement confronté, c'est juste une question d'habitude. Et puis, celà nous fera des arguments pour le tribunal quand nous irons réclamer l'UES avec Air France.

Comment ça? Vous semblez étonnés? 

Dites donc, cadres de toutes dimensions et dirigeants plus ou moins éphémères, vous ne croyez tout de même pas que, vous, la grande compagnie Nationale, celle dont les pilotes ont appris à voler aux oiseaux, vous allez continuer comme ça pendant encore des plombes à démolir votre, presque, dernière filiale aérienne, profitant des avantages de son exploitation, de la bonne volonté et de la souplesse de ses salariés!

20 ans que les différents pistonnés gouvernementaux, ou les "Camarades" de bancs de grandes écoles se succèdent à la tête du fleuron du transport aérien mondial (ce n'est pas de moi), et qu'ils se cassent les dents à essayer de le reformer. 

Il aura fallut moins de deux ans aux salariés de Hop! pour atteindre un "presque équilibre financier". Ca s'était juste avant que vous ne décidiez qu'en fait, Hop! représentait un excellent réservoir pour compenser votre manque d'anticipation concernant le recrutement de pilotes. Et voilà, nous y étions presque... En fait, celà fait presque vingt ans que "nous y sommes presque" et celà fait presque vingt ans que vos interventions ou celle du SNPL nous empêche de nous développer.

Je radote, je sais, cinquante fois que je répète cette histoire.

Tiens justement, elle m'en rappelle une autre en relation avec les répétitions. Je n'arrive plus à me souvenir le nombre de fois ou mes Camarades et moi-même sommes intervenus pour vous alerter sur ce que vivaient les salariés de Hop! Combien de fois! Combien de PV de Comité d'Entreprise aux passages entiers sur la souffrance des salariés? PNC, personnel au Sol. Dirigeants, vous avez volontairement minimisés nos alertes, pire, vous avez laisser certains de vos cadres continuer à se comporter de façons totalement inapropriées avec des salariés déjà en souffrance.

Alors, Patron, Patronne et petits mitrons, quand j'apprends, par un indiscrétion, que vous ne comprenez pas le "pourquoi" de ce mouvement de grève, je reste, quand même, malgré une expérience du sujet que certains me reconnaissent, comment dire.... "sur le cul". Vous me passerez la familiarité, mais j'avoue que l'expression s'avère tout à fait approprier pour exprimer et l'étonnement, et le "non, ce n'est pas possible", et le "oh! les malhonnêtes" (en fait, ce n'était pas l'adjectif auquel je pensais, mais un gros mot par page, ça suffit).

Comment pouvez vous être encore sincèrement surpris(e)s par ce mouvement??

Etes vous vraiment sincères? Je doute encore.

Et puis, mon innocence naturelle s'envole quand je prends connaissance de la deuxième petite phrase rapportée par "la fuite": vous auriez prévenu les grévistes qu'ils allaient " faire fuir les nos clients".

Alors là, je ne m'étonne plus, j'explose!!! Vous vous moquez de qui messieurs zé Mesdames??

Qui fait fuir les clients? Qui a mis en place le plan Recoverex à la suite de la fusion parce que la compagnie était incapable d'assurer avec sa nouvelle organisation, d'assurer la totalité des vols de la compagnie? Voulez vous que je vous rappelle (sans prendre les chiffres d'Air France) combien de vols ont été annulés de votre fait? Voulez vous que nous parlions des vols de deux heures effectués par des turbopropulseurs en lieu et place des jets? Voulez vous que nous parlions des annulations de vols parce que la Maintenance, en complète désorganisation, n'avait parfois pas une simple roue de rechange pour en remplacer une usée? Voulez vous que nous parlions des fréquences changées, des lignes annulées, des lignes affrétées par des compagnies "étonnantes"? 

Et vous osez, VOUS OSEZ, accuser les grévistes de faire fuir les clients!! Mais dirigeants sourds et aveugles, vous l'avez tellement bien fait que nous ne pourrons jamais faire pire!

Il me vient à l'esprit une citation Audiardesque, concernant ceux qui osent. Pour la même raison que précedemment, je nous épargnerai sa retranscription.

Les chifres du jour:

89% des PNC sont en grève. Sur les différents sites, une forte mobilisation à Morlaix (près de 200 personnes), rassemblement à Rungis d'une cinquantaine de personne, idem à Nantes, bonne participation (exeptionelle?) des salariés du siège malgré l'avertissement de dernière minute du représentant local des "Ressources inhumaines" qui ne peut s'empêcher de rajouter toujours son petit mot pour "titiller". Merci à nos Camarades de l'AGO (syndicat CGT de l'aéroport) et de l'Union Locale CGT.

A Clermont-ferrand, piquet de grève tenu par "l'homme du jour" (selon La Montagne) depuis 00:00 et ce, jusqu'à samedi 24:00. Pas d'information quand à la mobilisation, mais environ 80% de grévistes. Sur les escales commerciales (enregistrement, bagages aux aéroports), 80% sur Nantes, 100% à Lyon ou les renseignements généraux avaient interdit tout rassemblement... Donc, elles étaient deux, et devinez qui?

Sur les escales techniques, Nantes, Strasbourg, Orly, Roissy CDG, Bordeaux, Biaritz, Pau,Toulouse, Lannion, Brest, Rennes, Lyon, et j'en oublie, plus de 70% des techniciens avaient cesser le travail. Souvent, seuls les intérimaires assuraient la Maintenance. Nous n'avons pas les informations en provenance de Lille et il semble que les salariés de Lyon-Maintenance aient totalement cessé le travail aussi.

Un mail à été adressé au secrétaire d'état aux transports pour lui demander la médiation du gouvernement dans ce conflit.

Nous ne mesurerons pas le succès de ce mouvement au nombre de vols annulés. Nous ne nous faisons aucun espèce de plaisir sadique à compliquer la vie de nos passagers et de toutes façons a direction arrivera toujours à "arranger" les chiffres. Par contre, à leur place, je me poserai certaines questions....89% des PNC... 100% au sol dans certains secteurs..."ça cause", "ça indique", "ça signifie", non?

Une grève réussit...Et sans les pilotes!!

 

Repost 0
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 23:33
Repost 0
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 18:45

Vous trouverez ci-dessous, le courrier envoyé à l'Inspectrice du Travail en charge du suivi du centre de Maintenance de ClermontFerrand.

Il semble que la direction de HOP!Regional applique scrupuleusement les analyses de l'audit pratiqué il y a quelques semaines sur le site de Clermont-ferrand, de Morlaix, de Lille et de Lyon.

"Augmentation de la productivité" qu'ils disaient. Certes, mais en cette période d'incertitude et de doutes, nous considérons que les premières mesures auraient dû aller vers une réorganisation de certains mode de travail plutôt que vers un quasi flicage des techniciens des sites de maintenance.

Pour ne prendre qu'un exemple, l'audit montre que les techniciens attendent parfois pendant plusieurs dizaines de minutes qu'un magasinier vienne leur fournir les outillages dont ils ont besoin pour réaliser leur taches. Il faut quand même savoir, que c'est la direction qui est directement responsable de ces dysfonctionnements, puisque c'est elle qui avait "réorganisé" ce service en supprimant des postes quelle jugeait "inutiles"...

Inspection du Travail des Transports

64, av de l’Union Soviétique

63012 CLERMONT-FERRAND Cedex

A L’attention de MME Véronique CEYSSAT

A Clermont-Ferrand

Le 11 mai 2015

Madame,

L'ensemble des élus CHSCT maintenance HOP ! REGIONAL s'interrogent sur l'utilisation "détournée" d'une procédure de scannage des cartes de travail via code barre. En effet, chaque salarié doit scanner afin de pouvoir estimer au plus juste le temps effectif pour chaque action de maintenance sur les avions de la compagnie.

C'est un moyen de contrôle de la productivité.

Cependant, certains témoignages nous amènent à penser que ce système n'est pas utilisé à cette seule fin.

En effet les techniciens avions subissent régulièrement des convocations pour justifier leur temps de pause trop long ou leur manque d'heures de travail sur une vacation. La direction détournerait donc ce moyen pour l'utiliser comme un moyen de contrôle du temps de travail, et pour tout dire de "flicage". En cette période de réorganisation cela est très mal compris par les salariés.

Voilà pourquoi les élus du CHSCT maintenance HOP ! REGIONAL vous alertent aujourd'hui.

En conséquence, le CHSCT Maintenance a demandé à la direction une réunion exceptionnelle sur ce sujet le 13 mai 2015 afin de clarifier cette situation, réunion à laquelle vous avez été invitée.

L'ensemble des élus souhaitent vivement votre présence lors de cette réunion afin que vous puissiez apporter votre point de vue sur le sujet et qui de plus s'inscrit dans le cadre des RPS. Sujet sur lequel nous avons déjà eu l'occasion de débattre avec vous.

Nous vous prions d’agréer, madame, l’expression de nos salutations distinguées.

Jean-marc Tavernier, Secrétaire du CHSCT Maintenance HOP!Regional

Repost 0
Published by Ernesto - dans CHSCT hop RPS CGT
commenter cet article
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 18:03

Jeudi matin à Clermont-ferrand et à Nantes était distribué un tract de la CFDT, FO, SNMSAC, CGC, sensé répondre aux accusions de "coup de couteau" dans le dos fait à la CGT lors des dernières élections CHSCT.

Un bref rappel des faits. Il y a un peu plus de deux mois, les élections concernant le renouvellement des membres du CHSCT devant se dérouler le 19 juin, la CGT Régional, en la personne de Stéphane Chaussidon, DS, avait approché les organisations syndicales CFDT, SNMSAC, FO, UNAC, SNPL, FUC, SPAC, de l'entreprise en leur demandant leurs prétentions en nombre de postes pour ces instances.

Je réaffirme içi, SMS à l'appui, que nous avions conclu avec la CFDT un accord concernant trois postes répartis comme suit: 2 postes à la maintenance, 1 poste à l'administration-escale.

FO nous avait proposé un candidat. Je passe sur les accords avec les PN, ce n'est pas l'objet de la mise au point.

Quand au SNMSAC, l'un de ses représentants contacté par Stéphane dans le hall de l'aéroport de Clermont-Ferrand, avait simplement émis un espèce de borborygme et s'était éloigné en riant. Notre position était pourtant clair à leur égard, nous soutenions la candidature de l'élu "actuel" de ce syndicat membre depuis deux mandats au CHSCT Maintenance. Il n'avait pas souhaité se représenter (mais ça, nous l'ignorions).

Voilà les faits jusqu'au 18 juin, ou la CFDT vient nous annoncé que ce n'est plus un candidats au CHSCT Aministration escale qu'elle souhaite mettre en place mais deux et ce sans possibilité de discussions. Voilà pourquoi, dans le tract que nous avons diffusé à la suite des élections nous parlions de "chantage".

Pire, le "chargé de élections" de ce syndicat appelle, discute avec les élus du CE pour tenter de retourner leurs votes, parlant "d'hégémonie" de la CGT".

Voilà pourquoi de le tract nous parlions de "trahison".

Je ne m'étendrai pas sur leur com de ce matin où il est fait état de "représentativité" et d'autres "petits détails" qui ont plutôt tendance à déclencher l’hilarité que la colère.

Les rédacteurs parlent aussi du nombre de voix recueilli par les candidats CGT et en relativisant le nombre. Les malhonnêtes! Les vilains manipulateurs! Ce qu'oublient de vous dire ces policards à la petite semaine, c'est que les rivalités inter-syndicales causées par la signature de la modification des accords collectifs du personnel navigants ont fait que des alliances contre-nature se sont faites pour "régler ses comptes". Ainsi, les candidats SNMSAC-CFDT ont reçu des voix d'élus qui voulaient seulement se "venger de la positions" de tel ou tel syndicat. Alors quand ils parlent de billets pré-remplis comme d'une élection presque truquée, je me marre, je me tords: ils ont fait exactement pareil!! Des fourbes, des manipulateurs, je vous dis!

La thèse défendue par les rédacteurs du tract (sur lesquels je reviendrai plus tard) est la suivante: "vous avez la majorité, mais vous DEVEZ nous laisser des places". La question essentielle, fondamentale, est pourtant simple: pourquoi faire?

Qu'est ce que la démocratie? Un vote ou la majorité s'exprime et dont le résultat reflète l'opinion général. Les socialistes ont gagné les élections présidentielles. Ont'ils tenu compte du score de l'UMP dans la constitution du gouvernement? L'UMP à remporté les élections municipales. Les conseillers des autres partis siègent-ils aux conseils municipaux des mairies de droite? Je ne crois pas.

Ils parlent dans leur tract d'élus "motivés, investis" certes, il n'est pas question de mettre en doute l'envie, mais est ce vraiment la vraie raison? On peut raisonnablement se le demander quand on voit la position des élus CFDT, SNMSAC en négociations. Quelles sont donc les vraies motivations qui poussent aujourd'hui des personnes aussi proches de la direction à crier "au scandale" quand, en réaction à la traîtrise, nous constituons une liste au CHSCT maintenance et administration escale excluant leurs candidats?

Les CHSCT ont pris depuis quelques années une importance essentielle au sein des entreprises. Des pouvoirs importants leur ont été confiés. Est ce les demandes d'expertises sur les risques psycho sociaux déclenchés par les secrétaires CGT qui gênent nos détracteurs? Le DRH nous a promis "la guerre" en apprenant (par qui a votre avis?) la constitution de nos listes. Les excellents rapports entretenus par la direction et certains, je n'ose même pas dire, syndicats, serait'elle à l'origine du retournement de situation citée plus haut? Il est vrai que nous avons chez nous un préposé (enfin, au moins un) au stylo. Figurez vous qu'il se permet de signer une modification d'accord collectif du Personnel Navigant, sans avoir le moindre élu et sans avoir assisté aux réunions!

Qu'en pensez vous?

Et c'est à nous que l'on reproche d'être hégémonique! L'accord sur la réduction des coûts signé par la CFDT, le SNMSAC et FO est pourtant largement en défaveur des salariés. La preuve, réalisant peut'être une partie de leur erreur, ceux qui l'avaient signé votent CONTRE au Comité d'Entreprise! Les mêmes! Une logique à toutes épreuves, non?

Hégémonie? Mais quand le SNMSAC était omni-présent il y a de celà quelques années, leurs responsables laissaient-ils de la place aux autres? Non. Mais il est tellement plus facile de reprocher aux autres sa propre conduite...

Et puis il s'agissait d'un temps où leurs dirigeants avaient des valeurs, un comportement qui est loin, aux antipodes pourrait on dire, de celui qui est le leur aujourd'hui. Les gens de la trempe de Yves Runavo, ont disparu, et nous les regrettons encore. Car si nous ne partagions pas toujours les mêmes positions, il y avait de l’honnêteté dans le comportement, des idées, des valeurs. Aujourd'hui le but affiché des dirigeants de cette organisation syndicale est de se battre contre la CGT la direction devenant parfois un allié. Voilà à quoi nous sommes réduits aujourd'hui:

- Un syndicat qui ne souhaite qu'une chose, nous voir disparaître: le SNMSAC

- un autre où les intérêts personnels de la plupart de leurs responsables sont le moteur de leurs actions: la CFDT

Alors, que faire?

Savez vous que le tract que nous avions commencé à rédiger et qui est à l'origine de la réaction de nos "meilleurs ennemis" commençait par: "élection aux CHSCT: un échec" et ce malgré nos résultats?

Pourquoi? Parce que la désunion syndicale est ce qu'il y a de pire dans une entreprise! Malheureusement, il y a des moments où l'union est tout bonnement impossible.

Enfin, et pour être complet, je vous joins en fin d'article, le mail qu'à envoyé le responsable de FO qui a eu la surprise de voir son logo sur le tract "des aigris" et qui confirme que nous avons tenu parole.

Je vous aurai bien mis aussi la conversation qu'a eu l'élu CGC au CHCST admi-escale avec l'un d'entre nous, mais, les cadres vous savez, pour se mouiller c'est un peu difficile. C'est dommage car j'avais beaucoup d'estime pour le Monsieur, d'autant qu'il était venu nous remercier, à la fin de l'élection, d'avoir voté pour lui...

Ah! L'ingratitude..

*********************

Salut Olive

Je reviens vers toi concernant le tract de réponse au tract Chsct de la Cgt.

Comme je te l'ai dit hier de vive voix, je ne souhaite pas que le logo Fo soit associé à ce tract car j'ai eu satisfaction au niveau de mes demandes de poste au chsct administration et escales.

En effet, je serais un menteur si je disais que la Cgt ne m'a rien proposé ou qu'ell n'a pas tenu parole.

J'ai proposé Florian T...... et la Cgt a appelé à voter pour lui. Parole tenue donc.

Pour la maintenance, je n'avais pas proposé de candidat.

Aussi, je te remercie de ne pas diffuser le tract avec le logo Fo.

Amicalement

Khalid H......

Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 13:57

Communiqué CHSCT Administration-Escales

Le mardi 15 avril 2014 se tenait la réunion CHSCT Administration-Escales pour la restitution du rapport du cabinet Progexa sur les Risques Psychosociaux au sein de notre entreprise.

Ce rapport a été présenté par Daphné Breton (Psychologue du travail) et Jean-Vincent Koster (Sociologue), experts du cabinet Progexa, aux membres du comité (Laurent Cretagne-Secrétaire, élu CGT, Isabelle Feldmann, élue CGT, Isabelle Martin, élue CGT, Florian Thebaud, élu FO, Khalid Houmani, élu FO, Stéphane Chaussidon, Représentant Syndical CGT, Mickaël Guyon, Représentant Syndical CFDT, Docteur Boyer, médecin du travail de la SSTRN, Madame Le Corre, infirmière du travail de la SSTRN, Madame Boudigou, Inspectrice du travail et Serge Cros, Responsable CCO et Président du CHSCT, représentant la Direction de Regional).

Suite à cette présentation, les débats autour des axes de travail proposés par le cabinet Progexa pour permettre au CHSCT de construire des préconisations ont unanimement été orientés vers l’indignation et la stupéfaction de constater qu’une nouvelle fois la Direction de Regional entendait les différentes alertes sur la gravité d’état de santé psychique des salariés mais ne proposait aucune mesure forte pour y remédier.

Lors de ces débats, plusieurs propositions ont été faites au Président pour faire face à cette situation d’urgence, plusieurs alertes ont été renouvelées par le médecin du travail, l’infirmière et l’inspectrice du travail, qui a informé le Président que si cela était nécessaire, elle userait de ses pouvoirs (mise en demeure) pour faire appliquer dans l’urgence les préconisations proposées par le CHSCT.

En effet, lors de son intervention, le secrétaire du CHSCT demandait au Président que soit stoppée immédiatement toute forme, tout projet de réorganisation dans quelque service que ce soit pour permettre de retrouver une certaine stabilité dans le travail et d’apaiser le climat de désorganisation provoqué par la restructuration et, notamment le PDV

Concernant les principaux axes de travail proposés par le cabinet Progexa, aucun commentaire n’a été fait par le Président, à part de nous annoncer le remplacement de Mr Portmann et la mise en place d’une écoute psychologique pour les salariés, qui est certes nécessaire mais pas suffisantes.

Rappel des principaux axes de travail :

  • Améliorer le dialogue social en restaurant un climat de confiance.

  • Inscrire le CHSCT dans les futurs processus de changement.

  • Actualiser le Document Unique pour améliorer la reconnaissance et la prévention de la pénibilité et des RPS et TMS.

  • Stabiliser l’organisation du travail et donner des repères aux salariés.

  • Améliorer la communication en interne et sur les chiffres de l’avenir de l’entreprise.

  • Favoriser et renforcer les modes de reconnaissance.

  • Ouvrir des espaces d’échanges sur l’activité de travail.

  • Clarifier les périmètres, les missions et les rôles des managers.

  • Mener des actions de prévention à différents niveaux.

Sur tous ces points, le CHSCT souhaite aller plus loin pour définir une vraie stratégie de mise en place d’un plan de prévention pour éviter toute forme de risques psychosociaux.

En préalable, le CHSCT demandait dans un délai de 24h, que des propositions soient faites par la direction pour annoncer des mesures fortes pour répondre aux attentes des salariés.

Ce préalable, n’ayant pas été respecté, le Secrétaire, en accord avec les élus, demande l’appui de l’Inspection du travail et la mise en application de mise en demeure énoncée dans le document joint.

Nous pouvons joindre également le rapport synthétisé du cabinet Progexa et ses grandes lignes. Ce rapport dans son intégralité comporte 160 pages et comme nous l'avions indiqué, la confidentialité des entretiens aura été garantie. C'est pour cette raison que nous ne pouvons diffuser la totalité de ce rapport.

A la lecture, vous comprendrez mieux les raisons du non aboutissement de la première expertise en 2012 qui avait été contestée en justice par la direction de Regional.

L'inspectrice du travail, la médecine du travail et les experts du cabinet de Progexa se sont dits attérés par la négligence de notre direction face à la santé des salariés et surtout l'absence de Mme Selezneff à cette réunion de présentation du rapport d'expertise.

Les élus CHSCT Administration-Escales restent à votre disposition pour plus de détails sur ce rapport.

Le secrétaire du CHSCT Administration-Escales

Laurent Cretagne

Communication CHSCT "administration-escale" Régional HOP!
Repost 1
Published by Ernesto - dans CHSCT RPS
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 14:38

Une communication du Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail de la Maintenance de notre belle compagnie.

Ca remue un peu car je pense que la direction n'avait vraiment pas pris la mesure des conséquences de la réorganisation de la société.

De plus, et là il ne s'agit plus de négligences mais d'une démarche "douteuse", les plans initiaux ont été largement bouleversés et nous constatons des transferts de charges de travail entre services, certains se retrouvant brusquement privés d'une importante partie de leurs activités.

Il s'agit pour nous d'une tentative malhonnête de création de sureffectif par la direction.

Vous comprendrez donc l'importance de répondre à cette enquête.

Bonne lecture

Madame, Monsieur

Le CHSCT Maintenance s’associe à la démarche menée par la médecine du travail pour évaluer votre vécu au travail. Les indicateurs fournis nous permettrons de renforcer notre action pour continuer à améliorer vos conditions de travail, préserver votre santé et limiter toute apparition de risques psychosociaux.

Cette enquête est l’aboutissement d’un long travail mené depuis des années par le CHSCT Maintenance. Nous souhaitions que tout problème survenant dans le cadre de votre poste de travail ou de vos relations professionnelles soit détecté le plus amont possible pour pouvoir intervenir le plus efficacement possible. Actuellement nous sommes le plus souvent informés lorsque les situations sont déjà fortement dégradées !

Il est nécessaire que vous répondiez massivement à ce questionnaire pour nous permettre d’obtenir un état des lieux précis de la situation à la maintenance. Cela permettra de mettre en place les mesures essentielles et adéquates pour prévenir et remédier à toute détérioration de vos conditions de travail.

Nous vous garantissons le respect de l’anonymat de vos réponses qui comme le souligne la médecine du travail est soumis au secret médical. L’objectif est d’obtenir un état des lieux collectif et non la situation personnelle de chaque agent.

Nous ne doutons pas de votre implication et de votre volonté de faire respecter et progresser vos conditions de travail en répondant massivement à cette enquête.

Le secrétaire du CHST Le président du CHSCT

Jean-Marc TAVERNIER Daniel MARTEL

Repost 1
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 21:48

Déjà en octobre 2012, les CHSCT Administrations & Escales et maintenance avaient mis en œuvre leur droit d’alerte quant aux risques de souffrances de salariés suite aux restructurations et Plan de Départ Volontaire.

La direction répondait à ce droit d’alerte en mettant en place certaines mesures, dont une qui avait pour but de proposer aux salariés, une écoute psychologique à travers un cabinet professionnel, « Pros-Consulte ». Vous avez tous reçu avec votre fiche de paye de décembre 2012 les explications pour avoir recours à cette écoute.

Ce cabinet, qui devait garantir une confidentialité sans faille devait, également rendre compte mensuellement, sous forme de bilan aux CHSCTs.

Dans les faits, ce rapport mensuel était communiqué uniquement au service RH qui n’a jamais cru bon en informer le CHSCT Administrations & Escales ni le CHSCT maintenance, sauf lorsque ce point était porté à l’ordre du jour d’une réunion.

Le 17 juin dernier, un bilan mensuel officiel nous était présenté. Ce rapport faisait état d’un appel et la teneur de celui-ci, qui faisait apparaître une analyse laissant deviner clairement l’identité de la personne, nous alertait sur l’aspect confidentiel et anonyme des conversations.

Dans ces conditions, le CHSCT Administrations & Escales, réuni en réunion ordinaire le 05 octobre dernier votait une motion, soutenue par le CHSCT Maintenance, réuni le 10 octobre, pour alerter les salariés et leur conseiller de ne plus appeler ce cabinet d’écoute psychologique.

Nous vous informerons des prochaines mesures mises en place

Motion CHSCT du 04 octobre 2013 concernant le cabinet « Pros-Consulte »

Pour répondre en partie au droit d'alerte du CHSCT du mois d'octobre 2012, la Direction de Regional mettait en place, une cellule de soutien et d'écoute psychologique pour les salariés par l'intermédiaire du cabinet « Pros-Consulte ».

Ce cabinet, garantissant l'anonymat des appels téléphoniques et qui devait rendre compte, tous les mois, à l'aide d'un bilan la Direction n'a pas respecté ses engagements puisque le CHSCT n'a pas eu connaissance de ces bilans.

Le cabinet « Pros-Consulte » ne donne pas les garanties d'un anonymat sans faille puisque l'un des contenus de ces bilans comprenait les échanges téléphoniques qui permettent d'identifier le salarié.

En conséquence, le CHSCT demande que soit mis un terme sans délai à cette mesure.

Le CHSCT se dissocie complètement de cette démarche et conteste tous les éléments fournis par ce cabinet.

Vote :

Favorable : 3

Défavorable : 0

Abstention : 0

Repost 1
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 22:00

C'est bien ce que rapportent depuis des mois les élus du CHSCT de Régional, filiale d'Air France.

La direction refuse de prendre en compte les avertissements et les alertes qui ont été faites à maintes reprises par les instances. Il aura fallut une réunion du Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail en charge des salariés des escales et du siège social à laquelle ont assisté l'Inspectrice et le médecin du travail, pour que "l'affaire" sorte du périmètre étroit dans lequel la direction souhaitait restreindre cette affaire (dans le .pdf joint, un article sur le sujet dans l'Humanité).

De plus, alors que nos Camarades avaient souhaité communiqué loyalement sur ce sujet et attendait de réaliser une information commune avec la direction dans un véritable soucis de prise en compte loyal et sérieuse (ce que leur avait assuré le président du CHSCT), martine Séleznef, DG, envoyait une lettre aux salariés les assurant de toute sa bonne volonté sur le sujet: "n'hésitez pas à vous confiez à vos encadrants" conseille t'elle en substance. Sauf qu'une partie des problèmes vient de là et que, les dits "encadrants", ont, jusqu'à présent, seulement montrés leurs incapacités à gérer les situations que cette même DG met en place à marche forcée sous les directives d'Air France et de Lionel Guérin.

Et pendant ce temps là, les restructurations de services, jeux de chaises musicales, retrait de charge de travail "bon tu vois, on ne va pas vous garder à deux dans le service, il y a à peine du boulot pour une personne", et autres continuent sous la houlette de notre tout nouveau directeur des ressources sois-disante humaines.

Voiçi donc la communication de nos Camarades du CHSCT qui date de vendredi dernier et que la direction a donc choisit de ne pas faire commune.

Information CHSCT administration & escales

Le 5 septembre dernier, le CHSCT Administration & Escales s’est réuni pour traiter du point suivant « souffrance psychologique des salariés du siège social et des escales suite aux annonces de suppression de postes ».

Le médecin, l’infirmière et l’inspectrice du travail étaient présents.

En début de séance, le docteur Boyer a fait une déclaration mettant en alerte la Direction sur l’état de santé physique et mentale des salariés de Régional (cf pièce jointe).

Au vu des événements soulevés dans cette déclaration, les élus ont mis en œuvre leur droit d’alerte :

Suite à la déclaration d’alerte de la médecine du travail en date du 05 septembre 2013, et aux nombreux témoignages de souffrance psychologique des salariés de Regional, les élus considèrent que les mesures prises par la Direction après le droit d’alerte d’octobre 2012 sont inefficaces.

En effet, nous constatons que le danger grave et imminent persiste et que la situation psycho-sociale se dégrade de manière significative depuis la mise en place des restructurations et du Plan de Départ Volontaire.

En conséquence, nous vous informons que nous mettons une nouvelle fois en œuvre un droit d’alerte suivant l’article L.4131-2 du code du travail.

Conformément à celui-ci, nous vous demandons de procéder sans délai à une enquête commune et de prendre les dispositions nécessaires pour remédier à la situation.

Nous vous rappelons qu’en cas de carence et d’inaction de votre part, nous nous réservons le droit de saisir l'inspection du travail.

Pour le CHSCT Administrations & Escales,

Le secrétaire,

Laurent CRETAGNE

Le 13 septembre, à l’initiative de la Direction (comme la loi le prévoit), une nouvelle réunion extraordinaire était organisée pour décider des modalités d’actions urgentes à mettre en place et l’ouverture d’une enquête.

Le CHSCT vous informera de l’avancée de ces actions. Vous pouvez d’ores et déjà joindre les élus ou le médecin du travail pour toute question ou pour leur exposer vos doléances et interrogations en toute confidentialité.

Des salariés en détresse chez Régional?

Ce qui nous concerne est dans l'encadré au milieu de l'article

Repost 0