Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'info des salariés de HOP!
  • : Blog d'information libre de toutes consignes politiques et syndicales, des salariés de HOP! La rédaction est assurée par un collectif composé en grande partie de militants de la CGT, certes, mais totalement libres de leurs propos et de leurs positions.
  • Contact

Recherche

8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 22:42

Air France: préavis de grève, rumeur de vente par l’état

La compagnie aérienne Air France fait face à un préavis de grève samedi à Ajaccio, alors que les rumeurs se répandent sur la possible vente par l’état des parts qu’il détient dans son capital.

La CGT a déposé un préavis de grève à l’aéroport d’Ajaccio pour samedi 11 mai 2013, pour 24 heures reconductibles, afin d’obtenir de la direction de la compagnie nationale desrenforts pour la saison d’été. « C’est uniquement pour passer une période estivale avec une activité qui a augmenté de 75% », a expliqué la déléguée du personnel CGT Valérie Caux àFrance 3 Corse, soulignant qu’à la même période en 2011 Air France « avait 56 postes de plus pour un programme similaire ». Sauf que le communiqué du syndicat mentionne aussi le retour des ATR, la reconnaissance de la pénibilité ou une prime après la perte de l’activité aéropostale entre autres revendications, et dénonce les accords de RTT… Une réunion était prévue dans la soirée de lundi.

Au niveau national, Air France est citée aux côtés de la « favorite » EDF ou de France Télécom parmi les entreprises publiques qui pourraient voir l’état se désengager, après l’annonce par le Premier ministre qu’un « certain nombre d’entreprises publiques » seraient concernées afin de financer l’investissement entre autres de l’installation de l’internet à très haut débit sur tout le territoire. Jean-Marc Ayrault a précisé qu’il s’agissait des « entreprises publiques où le taux de participation de l’état est très important », sans toutefois citer de seuil, tandis que le ministre de l’économie Pierre Moscovici expliquait que le désengagement pourrait se faire par la « réduction des taux de participation ou la vente de quelques participations qui sont non stratégiques, mais le tout en gardant – parce que c’est fondamental – un État stratège ».

Rappelons que la part de l’état dans le capital d’Air France – KLM est de 15,88%, le groupe de l’alliance SkyTeam détenant 100% d’Air France. EADS avait racheté récemment à l’état 1,56% de son capital, pour plus de 480 millions d’euros.

Source : Air Journal

*****************************************************************************************************************

CityJet : les pilotes menacent d’une grève

L’intersyndicale pilote de CityJet Paris a dénoncé dans un communiqué daté du 3 mai la politique du groupe Air France-KLM vis-à-vis de sa filiale et indique qu'elle se réserve le droit de déclencher une grève courant mai pour contester une vente qu’elle décrit comme une "braderie".

Selon notre confrère Air-Journal qui rapporte l'information, les pilotes de CityJet, filiale irlandaise d’Air France, "refusent d’être les Florange de l’aérien" et "sauf à obtenir les projets économiques des deux repreneurs potentiels et à être convaincus de leur viabilité, les pilotes de CityJet Paris s’opposent à cette braderie et se réservent la possibilité de déclencher des mouvements sociaux, courant mai 2013".

Les deux repreneurs potentiels sont ASL Aviation, société de Dublin et l’allemand Intro Aviation, impliqué précédemment dans Eurowings ou LTU.

Source : Le Quotidien du Tourisme

******************************************************************************************************************

ir France-KLM pourrait accélérer sa mutation

Les résultats du groupe au premier trimestre et ses perspectives ont refroidi la Bourse.Un point sera fait comme prévu sur le plan Transform 2015 en septembre.

Dans la compétition avec son concurrent allemand Lufthansa, Air France-KLM a cédé du terrain au premier trimestre 2013. Si le transporteur franco-néerlandais a bien réussi à faire progresser la recette unitaire par passage de 1,4 % sur la période, l'allemand, qui a publié ses comptes trimestriels jeudi, a affiché lui une croissance d'environ 3 %. Air France-KLM a certes légèrement réduit ses pertes opérationnelles à 530 millions d'euros, contre 611 millions un an plus tôt, en ligne avec les prévisions des analystes, pour un chiffre d'affaires en hausse de 1,3 %, à 5,7 milliards. Mais le marché a davantage retenu les difficultés récurrentes de la branche fret et du réseau court et moyen-courrier, du fait, pour l'une, des incertitudes sur la croissance mondiale et, pour l'autre, d'un marché domestique désespérément plat. Du coup, le titre Air France-KLM a perdu 4,52 % en séance vendredi après, il est vrai, une série à la hausse, l'action restant sur un gain de 0,3 % sur cinq jours.

Lors d'une conférence téléphonique, Philippe Calavia, le directeur général adjoint du groupe en charge des finances, a souligné que les coûts de carburants étaient stables pour la première fois depuis trois ans, grâce aux réductions de capacités et aux mesures d'économies de consommation. Quant aux coûts de personnels, ils ont été réduits de 40 millions d'euros (- 3,2 %). Air France-KLM confirme un objectif de réduction supérieure à 200 millions d'euros sur l'année. La dette n'a, elle, été que légèrement réduite, mais Philippe Calavia a souligné que la baisse porterait essentiellement en 2014.

Modèle low cost

Concernant l'activité court et moyen-courrier, le directeur financier a admis que la demande sur les bases régionales de province était « assez faible ». Selon nos informations, les lignes intra-européennes à partir de ces bases auraient une activité inférieure aux objectifs. Philippe Calavia a confirmé que les capacités des vols « point à point » seraient réduites de 6 % sur l'année. Comme prévu, un point d'étape du plan Transform 2015 sera fait sur ce sujet en septembre. Alexandre de Juniac, le PDG d'Air France et qui deviendra PDG du groupe le 1er juillet, n'a pas l'intention de porter l'éventuel échec d'un plan dont il n'est pas à l'origine. Il pourrait donc accélérer le basculement du réseau court et moyen-courrier vers le modèle low cost de sa filiale Transavia. Celle-ci a connu une croissance de 17,1 % au premier trimestre, avec un chiffre d'affaires encore faible de 124 millions d'euros, et des pertes opérationnelles de 51 millions. Toutefois, la compagnie devrait être à l'équilibre à la fin de l'année. L'idée d'en changer le nom, et d'adopter celui de HOP! qui regroupe désormais les compagnies régionales du groupe, pourrait faire son chemin. Mais le problème du statut des pilotes reste une difficulté majeure.

******************************************************************************************************************

Avant que vous lisiez celui là, il faut que je vous dise. J'ai éclaté de rire! Mais alors un vrai bon rire!

Figurez vous que j'ai la copie d'un mail de cette "merveille sur pattes du commercial aérien", qui parle justement du traitement des clients de HOP, qui n'a rien, mais alors rien du tout, à voir avec sa déclaration de fin d'article. Ou alors, nous n'avons pas du tout la même vision du service aux clients. Mais ça, c'est possible. Personnellement, le côté fric ne m'intéresse pas, ce qui n'est pas le cas des patrons.

Ah, j'oubliais, cette Dame semble aussi être une référence en matière de facteur humain, réputée pour son tact et sa délicatesse.

Bref, une vraie perle. On en a de la chance!

Et HOP ! Hélène Abraham arrive

C’est sans doute l’une des meilleures spécialistes françaises de l’aérien. Hélène Abraham rejoint Lionel Guérin, Président-Directeur Général de HOP ! pour devenir Directrice Générale Adjointe en charge du Commercial.

Diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris en 1981, Hélène Abraham a travaillé chez Air France de 1982 à 1995, puis a assuré le poste de Directeur Commercial et Marketing France chez Thaï Airways International jusqu’en 1999, avant de rejoindre pour deux années SAS Scandinavian Airlines France au poste de Directeur Général et Directeur Commercial. En 2002, elle devient Directeur des Transports du Groupe Club Méditerranée où elle a notamment été chargée de définir la stratégie d’achats au niveau européen du Club Méditerranée et de Jet Tours jusqu’en 2006. En février 2007, elle intègretransavia.com

France en tant que Vice Président Commercial, Marketing et Produits, avant de rejoindre la compagnie HOP!. Et de préciser : «C’est un beau projet auquel je suis fière de participer. Nous veillerons à ce que HOP! devienne la compagnie de référence dans les régions françaises pour ses clients».

Partager cet article

Repost 0
Published by Ernesto
commenter cet article

commentaires