Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'info des salariés de HOP!
  • : Blog d'information libre de toutes consignes politiques et syndicales, des salariés de HOP! La rédaction est assurée par un collectif composé en grande partie de militants de la CGT, certes, mais totalement libres de leurs propos et de leurs positions.
  • Contact

Recherche

12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 17:08

Quels que soient notre entreprise, notre secteur d’activité sur l’aéroport, nous sommes tous frappés par l’austérité. Partout, le patronat dénonce nos accords d’entreprise et nos acquis. Il bloque les salaires, augmente les charges de travail et supprime des emplois. Tout y passe, même les temps de pause ou les cartes de parking ! Il y a certes des différences selon les entreprises, nous ne partons pas du même niveau d’acquis et de salaire, mais nous sommes tous en train de chuter ! Et face à la crise économique, le patronat entend poursuivre cette régression sociale générale. L’appel à la grève le 28 mai que lance la CGT à Roissy a pour objectif d’unir les salariés des 750 entreprises de la plateforme derrière le mot d’ordre : « NON A L’AUSTERITE ! ».

LE 28 MAI POUR COORDONNER NOS LUTTES

Ces derniers mois, des salariés sont passés à l’action pour riposter aux attaques. Sur les pistes de Roissy, chez SWISSPORT et AEROPISTE, la CGT fait barrage à la casse des acquis que le patronat tente d’imposer à la faveur de ces maudites « passations de marchés » qui permettent aux donneurs d’ordre de livrer les salariés au patron qui saura nous exploiter le plus. Nous gagnons du temps, mais nous savons que le problème se reposera tôt ou tard.

Chez SODEXI, en zone cargo, les salariés ont obtenu des augmentations de leur salaire lors des dernières négociations, grâce à un débrayage de 2 jours. Mais ce n’est pas encore assez pour faire face à l’augmentation du coût de la vie. Toujours dans le cargo, les salariés d’Air France ont tenu un piquet de grèves pendant plusieurs semaines cet hiver pour tenter de s’opposer à la mise en œuvre des nouveaux accords d’entreprise sur le temps de travail, issus du plan d’austérité « TRANSFORM 2015 ». Mais ces luttes partielles, limitées à chaque périmètre d’une entreprise ne créent pas un rapport de force suffisant pour imposer l’arrêt de l’austérité. Unissons-nous dans le combat commun et frappons tous ensemble à partir du 28 mai !

LE 28 MAI OUVRONS DES NÉGOCIATIONS PAR SECTEUR !

Il y a un an, les agents de sûreté ont mené une grande lutte en s’unissant, au-delà de leur entreprise. Il faut suivre cet exemple en ouvrant des négociations non pas entreprise par entreprise, mais par secteur d’activité. L’Union locale CGT de Roissy organise des collectifs professionnels pour préparer cette lutte commune, par exemple pour unir les salariés du nettoyage, de la sûreté, des métiers de la piste, mais aussi pour unir les salariés de la sous-traitance avec ceux des donneurs d’ordre, par exemple pour la maintenance des avions d’Air France. Des plateformes revendicatives communes sont en train d’être élaborées par ces collectifs. Le 28 mai, nous exigerons l’ouverture de négociation par secteur en présentant des grilles de salaire communes, des mesures spécifiques à ces secteurs pour améliorer les conditions de travail, nous exigerons l’embauche des intérimaires et des CDD, etc. Nous ferons connaître nos propositions de revendications d’urgence sociale par secteur dans les prochaines semaines.

NOUS SOMMES TOUS DES SALARIES DE L’AÉRIEN !

A Roissy, nous sommes une force immense de 90 000 salariés. Mais le patronat nous a divisés en plus de 700 entreprises. Pourtant, nous n’avons qu’une seule activité : le transport aérien ! Cette organisation du travail n’a pour seul objectif que de nous affaiblir. Les salariés de la sous-traitance sont mis en concurrence les uns contre les autres pour remporter les « marchés ». Les salariés des donneurs d’ordre sont de moins en moins nombreux et donc de plus en plus vulnérables. Le projet du patronat est d’ailleurs d’en faire de nouveaux salariés de la sous-traitance !

Cette organisation du travail ne répond à aucune nécessité économique. L’aéroport devrait être organisé de façon rationnelle où chaque compagnie aérienne qui y a une base devrait avoir son propre personnel pour prendre en charge son activité. Le gestionnaire d’aéroport (ADP) devrait avoir un personnel capable de prendre en charge les avions en escale des compagnies qui n’ont pas de base d’attache à Roissy. ADP devrait aussi être l’employeur des salariés du nettoyage et les agents de sûreté devraient être intégrés dans un corps de fonctionnaires. Ce serait tellement plus simple à gérer ! C’était d’ailleurs comme cela que l’aéroport fonctionnait à ses débuts. Au lieu de cela, ils ont opté pour des centaines d’instances représentatives du personnel, de services de ressources humaines, de NAO, un système complexe de passations de marché, etc.

Pourquoi avoir organisé un tel chaos économique en dépit du bon sens ? Uniquement pour tenter d’empêcher les salariés de s’unir pour défendre leurs intérêts. Nous dénonçons cette organisation du travail et exigeons l’arrêt des mises en sous-traitance des activités et le retour des activités sous-traitées sous statut des sociétés donneuses d’ordre Air France et ADP. Nous demandons l’intégration des agents de sûreté dans un corps de fonctionnaires. Les salariés ont tout à perdre avec les externalisations : leurs acquis et leurs capacités de résistance.

A partir du 28 mai, faisons tomber les murs qui nous séparent entre entreprises et frappons tous ensemble le patronat de l’aérien pour nous opposer à ses projets.

GRÈVE GÉNÉRALE LE 28 MAI A ROISSY FRONT COMMUN CONTRE L’AUSTERITE !
Grève générale à Roissy-CDG le 28 mai

Partager cet article

Repost 0

commentaires