Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'info des salariés de HOP!
  • : Blog d'information libre de toutes consignes politiques et syndicales, des salariés de HOP! La rédaction est assurée par un collectif composé en grande partie de militants de la CGT, certes, mais totalement libres de leurs propos et de leurs positions.
  • Contact

Recherche

8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 14:46

Lu sur Avaaz.

Triste? Ecoeurant? Injuste?

Rien ne sera jamais assez fort pour décrire ce que vivent au quotidien les habitants des territoires occupés.

Occupés, encore et toujours, malgré les résolutions de l'ONU. Occupés encore et toujours avec la bénédiction de nos gouvernements.

C'étai la semaine la plus chaude de l’année. Tout ce que Fadel Jaber voulait, c’est de l’eau pour sa famille. Mais Fadel vit dans les territoires occupés de Cisjordanie, où le gouvernement israélien a redirigé les réseaux hydrauliques pour remplir les piscines des colons juifs. Résultat : les robinets des familles palestiniennes comme celle de Fadel sont vides.

Les forces israéliennes ont arrêté Fadel pour avoir pris de l’eau tandis que Khaled, son fils de 5 ans, hurlait «baba, baba!», le cœur brisé qu'on lui enlève son père. C’est le quotidien des Palestiniens qui vivent sous l’emprise brutale de la loi martiale. Leurs terres et leur eau ont été volées par les colons. Ils sont privés de leurs libertés fondamentales. Mais après des années de violence et de désespoir, un mouvement s’éveille en Palestine, un mouvement de résistance non violente pour obtenir tout ce que les Israéliens possèdent déjà: la liberté, la dignité et un État à eux.

Depuis des années, les médias ne montrent que la violence de militants palestiniens, et aujourd’hui encore les extrémistes des deux côtés ne font que saboter le processus de paix. Mais au milieu du conflit, les grands perdants sont les familles comme celle de Fadel, qui n’aspirent à rien d’autre qu’une vie normale. Aujourd’hui ces familles font un pas en avant. Elles organisent des manifestations pacifiques, des occupations non violentes, et travaillent avec des militants palestiniens pour obtenir justice et liberté. En réponse, l’armée israélienne les jette en prison, brutalise les animateurs et arrache leurs enfants à leur lit.

Il y a quelques jours, je me suis rendue en Cisjordanie pour rencontrer ces Palestiniens courageux et pacifiques. Quand j’ai proposé que les membres d’Avaaz leur viennent en aide, leurs yeux se sont illuminés. Ils ont besoin de fonds pour payer un avocat quand ils sont emprisonnés pour des raisons fallacieuses, de caméras et d’appareils photo pour témoigner des abus, de formations en communication avec les médias et à la résistance non violente ainsi que de chargés de campagne pour transformer ces manifestations locales en mobilisation mondiale. Ces familles sont le véritable espoir du processus de paix. Faisons tous une promesse de don de 4€ pour que le mouvement pacifique l'emporte sur les mouvements extrémistes et donnons à Khaled un avenir digne des rêves de son père.Avaaz n'encaissera les dons que si nous récoltons suffisamment de promesses pour faire une véritable différence.

https://secure.avaaz.org/fr/palestine_rpr_frnd/?bmxjabb&v=27784

Ce conflit dure depuis bien trop longtemps et depuis trop longtemps la solution est verrouillée par les extrémistes des deux côtés. Mais aujourd’hui, il y a quelques points qui font consensus: tout d’abord, les Israéliens comme les Palestiniens devraient posséder un État. Par ailleurs, le traitement des Palestiniens dans les territoires occupés bafoue la justice internationale, nationale, et même le simple bon sens. Même d’anciens responsables de la sécurité israéliens de la ligne dure le reconnaissent!

Mais le gouvernement israélien en place ne fait qu'aggraver les choses. Alors qu'officiellement il contribue au processus de paix et à une solution à deux États, ses déclarations ne sont que des paroles en l’air, et dans les faits il autorise les colonies en Cisjordanie, rendant de fait une solution à deux États impossible pour toujours. Et dans les territoires occupés, l’armée israélienne soumet les Palestiniens à des lois totalement différentes de celles des colons qui occupent ces terres. L’armée va même jusqu’à emprisonner des enfants et ce pendant plusieurs mois.

Notre meilleur espoir de mettre fin à ces injustices et enfin parvenir à la paix est ce mouvement de résistance pacifique. Voici quelques exemples de la manière dont nous pouvons le soutenir:

  • Fournir le soutien juridique dont ils ont tant besoin afin d’aider les leaders du mouvement à se défendre contre des accusations fabriquées de toutes pièces et des simulacres de procès;

  • Faire intervenir des experts en désobéissance civilevenus d’autres mouvements pour partager leurs stratégies et tactiques avec les Palestiniens de toute la Cisjordanie;

  • Fournir aux chefs de file des équipements et une formation aux relations avec les medias afin qu’ils puissent conserver et proposer un témoignage visuel des abus, parler au monde entier de leur mouvement porteur d’espoir et galvaniser les foules;

  • Recruter les meilleurs chargés de campagne et les déployer sur le terrain pour soutenir en permanence le mouvement, organiser des actions dans toute la Cisjordanie et faire participer tous les membres d’Avaaz pour faire de ce combat local une mobilisation de résistance pacifique mondiale;

  • Diffuser en temps réel leurs actions pacifiques sur notre site et organiser une journée d’action mondiale sur toute la planète.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ernesto
commenter cet article

commentaires

Alain 12/08/2013 09:26

Re Bonjour

Voilà une utilisation médiatique israélienne.
26 libérés mais combien emprisonnés ? Personne ne le sait !
Cordialement
Alain

ISRAËL - Le gouvernement israélien a donné son feu vert dimanche 11 août à la libération de 26 Palestiniens détenus de longue date, selon un communiqué officiel, et ce avant la reprise prévue pour mercredi 14 août des négociations de paix.
"A la suite de la décision du gouvernement de reprendre les négociations de paix avec les Palestiniens et de nommer une commission ministérielle en vue de libérer des prisonniers pendant les négociations (...) la commission a donné son aval à la libération de 26 prisonniers", a expliqué le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans le communiqué.
104 Palestiniens et Arabes israéliens placés en détention
Peu après cette annonce, les noms des prisonniers concernés ont été publiés sur le site internet des prisons israéliennes. Il était prévu que les familles des défunts soient informées avant cette publication.
Selon des médias, la plupart des 104 Palestiniens et Arabes israéliens placés en détention avant les accords de paix d'Oslo de 1993 qui doivent au total, et par étapes (quatre sont prévues en fonction des progrès réalisés dans les négociations de paix), être remis en liberté, ont été impliqués dans des attaques ayant provoqué la mort d'Israéliens.
Les familles de ces derniers devraient à cet égard faire appel auprès de la Haute Cour de Justice contre ces libérations imminentes. "Quatorze prisonniers figurant sur la liste approuvée (dimanche par la commission gouvernementale, ndlr) seront transférés à Gaza et 12 en Judée et Samarie", le terme biblique pour désigner la Cisjordanie, d'après le communiqué.
La plupart des 26 détenus arrêtés pour meurtre
"Huit des prisonniers sur la liste devaient être libérés dans les trois années à venir, deux d'entre eux dans les six mois", ajoute la commission gouvernementale, selon laquelle "la libération des prisonniers aura lieu au moins 48 heures après la publication de la liste".
Le communiqué précise que les trois ministres faisant partie de cet organisme - ceux de la Défense Moshe Yaalon, de la Justice Tzipi Livni et des Sciences et Technologies Yaakov Peri, un ancien chef du Shin Bet, les services de sécurité intérieure - ont souligné que "si un des (détenus) libérés reprenait des activités hostiles à l'égard d'Israël, il serait remis en prison pour purger sa peine".
La plupart des 26 détenus avaient été arrêtés pour meurtre. Les victimes de trois d'entre eux portent des noms palestiniens, ce qui laisse penser qu'ils ont été tués parce qu'ils étaient soupçonnés de collaborer avec Israël. A l'exception d'un seul, arrêté en 2001, tous ces prisonniers ont été arrêtés avant 1994.
Nous "saluons toute libération de détenu palestinien des prisons israéliennes", a déclaré à l'AFP le vice-ministre palestinien des prisonniers, Ziad Abu Ain, espérant qu'Israël allait remettre en liberté le reste des prisonniers. Selon lui, 20 des 26 détenus désignés dimanche appartiennent au Fatah, le mouvement du président palestinien Mahmoud Abbas. Deux sont membres du Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP), deux du Hamas, et deux du Jihad islamique.

Alain 10/08/2013 11:02

Bonjour
Il faut arrêter ces faux témoignages faits uniquement pour émouvoir car ils ne reflètent pas la réalité des lieux.
Il y a certes des exagérations israéleinnes et il faut les dénoncer mais bien loin de celles racontées ici et qui tiennent plus, dans ce papier, de la désinformation que de la réalité !

Oui à une aide aux palestiniens non aux témoignages bidons !

Alain
qui revient d'une mission humanitaire en Cisjordanie

Alain 12/08/2013 09:24

Bonjour Philippe

Je pense que le terme exactions est juste même s'il ne peut venir que d'une seule partie. Tout cela serait trop manichéen. La manipulation médiatique du Hamas, menée par la cellule londonienne de l'organisation, donne des infos comme celle publiée. Le problème de l'eau est récurrent et est très souvent utilisé pour faire "pleurer dans les chaumières". L'individu cité dans ce papier, n'est pas identifiable et son fils "a le cœur brisé de voir son père emmené". Ça c'est la rhétorique habituelle. Les mots sont toujours les mêmes "la peine d'une femme de rester seule avec ses six enfants....". Bref, selon une association européenne d'aide aux victimes du conflit, la sensibilité des européens a été parfaitement comprise par les organisations combattantes palestiniennes... Et israéliennes. Les deux savent tirer la corde sensible... du bébé mort dans les bras de son père lors des attentats à Jérusalem. Du gamin de 15 ans mort pour avoir été en première ligne pendant l'intifada ! Pour moi, il n'y a pas de mort plus fort qu'un autre. Ce sont deux enfants c'est tout.

Il y a deux mois c'était une "amina" qui était victime des israéliens toujours pour de l'eau. Le Ministère de la justice israélien publie chaque jour sur son site l'état "policier" de la journée. Regarde aux dates indiquées (souvent floues ou confuses).

Pour le reste je suis d'accord avec toi, il faut que cette oppression cesse et que les deux parties arrivent à s'entendre. Mais ni les palestiniens, ni les israéliens ne parlent d'une seule voix !

Je peux te dire que le terrain est bien loin et très différent de la bataille médiatique et de la désinformation qu'elle soit israélienne ou palestinienne.

Alain

Philippe 12/08/2013 08:21

Désolé pour le retard de la réponse.
Tu parle dans ton commentaire de faux témoignages, pourrais tu argumenter et me prouver qu'il s'agit réellement d'une désinformation émanant d'Avaaz (qui a pourtant la réputation de correctement vérifier ses sources).
Je n'aime pas me faire "rouler" quelques soient les causes, et j'aimerai vraiment savoir.
www.youtube.com/watch?v=-rXofgiBwNI‎

Sur les "exagérations israéliennes", je te trouve un peu "timide".
Peut être voulais tu écrire "exactions", ce que je comprendrai mieux:

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/08/11/un-palestinien-non-arme-tue-par-israel-a-la-frontiere-de-gaza_3460023_3218.html

http://blog.lesoir.be/baudouinloos/2013/03/14/israel-palestine-abattre-le-mur/

http://fr.sott.net/article/16191-Video-d-un-soldat-israelien-battant-des-travailleurs-palestiniens-sans-pitie

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/11/13/le-mur-ou-la-misere-le-dilemme-de-nidal-travailleur-palestinien-clandestin_1266674_3218.html

http://www.msf.fr/pays/territoires-palestiniens

https://fr.wikipedia.org/wiki/Abir_Aramin

http://www.amnesty.org/fr/region/israel-occupied-palestinian-territories/report-2012

http://www.association-belgo-palestinienne.be/dossiers-thematiques/les-civils-palestiniens/non-coupable-le-capitaine-qui-vida-son-chargeur-dans-une-ecoliere-palestinienne/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rapport_Goldstone

A propos de la "désinformation":
http://www.telerama.fr/medias/affaire-al-dura-charles-enderlin-gagne-un-nouveau-proces,99619.php

Voilà en quelques minutes ce que j'ai trouvé sur les "exagérations". Et je n'ai rien chercher sur l'implication Israelienne dans les massacre de Sabra et Chatila, qualifiée à l'époque également de "mensonge éhonté" et déjà de "désinformation".
Celà n’exonère pas et ne justifie certainement pas les "exagérations" de mouvements extrémistes Palestiniens. Rien n'est jamais "on" "off", c'est une évidence, mais je reste persuadé qu'il y a une différence fondamentale entre le comportement d'organisations que certains jugent, terroristes, et un état.
Ce qui m'embête profondément dans cette histoire, c'est la souffrance des innocents, qu'ils soient Israéliens ou Palestiniens.
Bravo pour ton implication humanitaire!