Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'info des salariés de HOP!
  • : Blog d'information libre de toutes consignes politiques et syndicales, des salariés de HOP! La rédaction est assurée par un collectif composé en grande partie de militants de la CGT, certes, mais totalement libres de leurs propos et de leurs positions.
  • Contact

Recherche

12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 20:34

Une communication de la CGT-Régional.

Les réunions sur le "réduction des coûts" suite de la dénonciation des accords collectifs chez Régional se poursuivent.

La CGT estime avoir fait assez de concessions!

Et pourtant ....

 

Jamais assez !

 

 

 

 

Le cycle de négociations sur la réduction des coûts imposés à Régional par Air France

à travers des mesures du plan Transform 2015 a débuté depuis maintenant plus d'un mois.

 

Les deux réunions ont abouti à dépasser l'objectif fixé par la direction et c'est près de 16% d'économie que nous avons atteint.

 

Les efforts consentis sont pourtant conséquents :

 

  • Gel des salaires jusqu'en juin 2015,

  • Gel de "carri'Air " et des augmentations individuelles,

  • Gel de la prime exceptionnelle,

  • 1er mai payé à 200% au lieu de 300%

 

Plus des discussions déjà engagés sur :

 

  • Les accords check A / check C

 

Nous aurions pû croire que l'affaire se terminerait ainsi !

 

Seulement voilà ! Il faut, pour briller, aller plus loin et essayer de casser de manière presque dogmatique les acquis sociaux obtenus depuis 10 ans par les salariés de la compagnie.

 

Nous sommes contre l'intégration du projet d'accord GPEC datant de 2009 et que nous avions rejeté à l'époque : l'accord sur la Gestion Prévisionnel de l'Emploi et des Compétences, qui, derrière ce titre pompeux cache un dispositif permettant de faciliter les licenciements et la mobilité en anticipant ainsi l'accord national interprofessionnel proposé par le MEDEF et non signé par la CGT.

 

Pire encore, entre autre, la direction souhaite la révision à la baisse du mode de calcul de la Prime de Fin d'Année, ainsi que la suppression de l'attribution des jours d'ARTT !

 

Si cette manière de faire devait perdurer, la CGT-Régional s'opposeraitavec tous les moyens mis à sa disposition, à la signature de l'accord en cours.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ernesto - dans La Compagnie
commenter cet article

commentaires

TPC 15/04/2013 01:06

Nous sommes donc bien d'accord,je ne suis pas un va t'en guerre mais je refuse que l'on me fasse miroiter la longévité de mon emploi contre une diminution de ma rémunération alors que l'on nous
ment, je ne comprend pas plus que toi que certains puissent encore espérer conserver leurs emplois en échange d'effort ,qui sera assez lucide pour leurs faire comprendre que pas plus que les trois
sièges et les quatre sites de maintenance resteront en l'état et il n'y aura également plus assez de place en cockpit et en cabine. nous sommes tous dans le même bateau quelque soit notre entité
respective.ce n'est pas pour rien que nos directions évitent aujourd'hui les licenciements,elles attendent juste le feux vert de la facilités avec de nouvelles lois en cours de projet instaurés par
le Medef et consoeurs. 1/3 de moins d'ici 18 mois c'est mon analyse la plus optimiste.

TPC 13/04/2013 19:08

Ernesto, pourquoi négocier, il y a 10 ans Régional cela représenté quelques 53 avions pour X personnel idem pour Britair environ 43 + environ 20 pour airlinair et demain entre trois compagnies il y
en aura max 80 et ce sans diminution de personnel a qui faire croire tout cela.
il ne cherche qu' a gagner du temps , faire baisser les masses salariales et ainsi diminuer les futures indemnités de licenciement dues et méritées. je ne cherche pas à être dans la barque mais
comment peut on être assez stupide pour croire que tout n'est pas déja calculé pour licencier sans bruit et au moins chers, nos dirigeants connaissent déja la ligne de 2014 et 2015 on ne fait pas
de buisness plan a 6 mois mais sur plusieurs années.
ne rien lacher aujourdhui c'est la seule facon de leur faire abattre leur carte

Ernesto 15/04/2013 00:36



Bonsoir


Je vais être volontairement provocateur. Notre direction nous affirme depuis plusieurs mois, voir plusieurs années que nos avions, à chaque fois qu'ils décollent, perdent de l'argent. Le fait
d'en supprimer devrait donc limiter nos pertes, si l'on en croit les théories de nos directions.


Je suis d'accord avec plusieurs de tes analyses. Il faut comprendre qu'aujourd'hui, l'avenir se limite à quelques semaines, voir quelques mois. Je pense, sans en avoir la certitude, qu'Air France
tente aujourd'hui de se séparer de son activité Court et Moyen Courrier (CMC). J'en veux pour preuve les déclarations de la direction du groupe sur les pertes de ce secteur d'activité, pertes
jamais aussi misent en avant que depuis ces 12 derniers mois.


Je le dis depuis le début de cette affaire, nous négligeons singulièrement le dévellopement de Transavia parrallèlement à celui de HOP. Seulement il faut du temps pour plus que doubler une
flotte. HOP et le CMC d'Air France occuperont la place pendant ce temps là.


Après... Transavia + des partenaires extrérieurs au groupe, Flybe est déjà en place, une miette de Luxair, un peu d'Air Berlin etc... HOP venant boucher les "trous" locaux du réseau.


Je suis également d'accord pour dire qu'il faudrait être extrémement naïf pour voir demain, 3 sièges sociaux et, globalement, un effectif inchangé. Le plus dramatique est que les défenseurs du
projet HOP chez Régional, Britair détruisent par leur engagement naïf d'aujourd'hui les emplois de demain. En travaillant à la synergie, à l'adéquation des process aujourd'hui, ils arriveront
fatalement à mettre en évidence le surectif demain.


Les acteurs engagés du jour serront peut'être les premiers dans la charette, sauf qu'ils ne seront malheureusement pas seuls...


Voilà pourquoi nous négocions. Voilà pourquoi il ne faut pas lâcher!


Nous refusons la moindre diminution de notre rémunération actuelle. Pourquoi faire des efforts? Pour se retrouver "lourdé" demain? Si le "projet" marche et bien tant mieux, s'il ne marche pas, ça
ne sera certainement pas à cause de quelques milliers d'euros sur une masse salariale.


Nous ne lâcherons pas, parce qu'ormis la direction d'Air France qui réclame une diminution des coûts de 15% partout, PERSONNE ne nous a expliqué en quoi elle était motivée chez Régional.


Enfin et pour être complet, je rouve totalement abérrant que des "organisations syndicales" Sol, aillent au devant des souhaits de la direction en proposant un retour sur le mode de calcule de la
Prime de Fin d'Année! Totalement ridicule!