Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'info des salariés de HOP!
  • : Blog d'information libre de toutes consignes politiques et syndicales, des salariés de HOP! La rédaction est assurée par un collectif composé en grande partie de militants de la CGT, certes, mais totalement libres de leurs propos et de leurs positions.
  • Contact

Recherche

17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 11:42

Comme nous vous l'avions annonçé en début de semaine, vendredi avait lieu deux rencontres entre les Organisations Syndicales et la direction, "les" directions faudrait'il dire.

 

La première se déroulait à Nantes et concernait la dénonciation des accords collectifs, plus précisemment celui concernant le temps de travail.

L'accord qui est en place concernant ce sujet essentiel prévoyant que toutes modifications devaient être précédées d'une réunion d'une "commission de suivie", cette réunion n'était en fait que l'application par la direction de cette obligation légale. Deux heures de réunion, et la direction pouvait publier un compte rendu lui permettant maintenant de discuter le vif du sujet.

Cette discussion sera entamée dans ..... On ne sait pas.

 

La seconde entrevue avait lieu à Orly au siège d'Airlinair. Y étaient présent les trois responsables de la maintenance en ligne (MEL) de Britair, Régional et d'Airlinair, Mr Cazade RH de Transavia mais également futur DRH de HOP-PRF et "conseiller spécial" de Lionel Guérin. Mr Vernet directeur de la maintenance de Britair assurait la présentation du sujet.

 

Il est important de comprendre que les trois compagnies restent indépendantes et que des groupes de travail ont été créer pour coordonner l'action des différents services au sein de HOP-PRF. On pourrait donc croire que, bien qu'appartenant aujourd'hui à Britair, Mr Vernet n'est qu'un porte parole, le rapporteur des travaux. Je pense sincèrement que c'est beaucoup plus compliqué que ça....

 

Un compte rendu détaillé sera adressé par nos Camarades de la CGT-Régional à leurs adhérents (ils payent des cotisations, le minimum est qu'ils bénéficient d'informations exclusives), néanmoins, il apparaît nécessaire de s'interroger au minimum sur le rôle nouveau joué par Lyon-Maintenance, filiale de ??.... Britair, dans l'organisation de la maintenance des ATR.

Contrairement aux propos de Lionel Guérin lors de la première réunion que nous avions eu il y a quelques mois, ou il n'était pas question de voir des Checks (visites d'entretien) confiées à cette filiale, on constate que c'est maintenant sur une répartition "part à trois" et non plus à deux que se base la maintenance des avions d'Airlinair...

 

De plus, et là il devient vraiment difficile de comprendre qui dit vrai et qui raconte des carabistouilles, d'après le rapporteur-directeur (car j'ai bien l'impression que c'est vraiment ce qu'il est, directeur de la maintenance des trois filiales), interrogés par nos Camarades sur le fait que Régional n'avait toujours pas vu le moindre appareil de toute nouvelle filiale d'Air France dans son hangar de CFE, notre interlocuteur nous a répondu que c'était la direction Maintenance de Régional qui avait demandé le report de la première Check...

C'est étonnant, car ce n'est pas ce que disent les cadres de CFE... Ils disent même, pour certains, le contraire...

Personnellement je ne comprends plus rien!

Il y a quelques mois, la DM proclamait au travers de sa pravda, ses succès commerciaux.

Carnets de commande pleins, hangar aussi.

Quelques mois plus tard, nous apprenons que le client qui devait nous assurer je ne sais plus combien d'heure de main d'oeuvre, n'est pas satisfait de la première visite effectuée à Clermont-Ferrand, pas pour des raisons de qualités techniques, mais pour un problème de sur-facturation. Les défauts découverts en visite (finding), auraient été très (trop) nombreux et particulièrement "bien" facturés. Fin de l'histoire.

J'avais donc compris que nous ne serrions plus très ...débordés. D'ailleurs beaucoup sur place s'inquiétaient déjà de la tournure que prenait les évènements. La maintenance des avions d'Airlinair arrivait donc bien.

Alors, entendre de la bouche de Mr le rapporteur-directeur, que "Raymond avait demandé le report de l'entrée en visite du premier avion", ça interroge, ou non plutôt, ça confuse (ou confusionne, ou ce que vous voulez dans le genre).

Il y en a un des deux qui nous bourre le mou, excusez l'expression. Ou alors je n'ai rien compris au planning d'occupation des sites de maintenance de la compagnie, ce qui est fort possible, étant intellectuellement limité.

 

Autre remarque sortie cette fois de la partie la plus paranoïaque de mon cerveau tourmenté et étroit.

Nos directeurs-cadres-chefs, se sentant un peu menacés par la réorganisation que va engendrer HOP-PRF et craignant pour leurs places et leurs egos, ne seraient-ils pas en train de tenter d'utiliser les syndicats de Régional? "Tu te rends compte, Britair va nous bouffer!", "Vous n'allez pas laisser faire, quand même!!", n'hésitant pas à jouer sur la fibre d'appartenance à la même compagnie "on va pas laisser Régional se faire avoir on est dans le même bain...". Oh les fourbes, Il était temps qu'ils s'en rendent compte...

 

Personnellement, je me tape comme de ma première sucette de "l'appartenance".

Nous sommes tous des travailleurs, que l'on soient "peints" en bleu, en blanc, en rouge ou en vert, alors là, ce n'est même pas de l'ordre du détail. Ils peuvent bien écrire ce qu'ils veulent sur mon blouson, HOP, PRF, Régional, Britair, Airlinair. Si ça les amuse...

Je que je veux, et j'espère le partager, c'est un salaire, des conditions de travail décentes et de beaux avions sur lesquels je prendrais plaisir à travailler et à faire voler sans que l'on m'emmerde toutes les cinq minutes.

Nous avons l'occasion unique de nous unir, tous, pour défendre des intérêts commun à l'ensemble des salariés de trois sociétés. La direction le sait et avance en marchant sur des oeufs (pas chez Régio, ou les méthodes de "bourrin" prévalent en ce moment).



Concernant mes deux premiers choix, salaire et conditions de travail, ce sont des sujets très sensibles, et comme tout ce qui est sensible, on ne doit pas y toucher, sauf quand s'est pour les caresser, en prendre soin, les améliorer....Et ça c'est une position largement partagée.


OK?





Partager cet article

Repost 0
Published by Ernesto - dans Actualité
commenter cet article

commentaires