Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'info des salariés de HOP!
  • : Blog d'information libre de toutes consignes politiques et syndicales, des salariés de HOP! La rédaction est assurée par un collectif composé en grande partie de militants de la CGT, certes, mais totalement libres de leurs propos et de leurs positions.
  • Contact

Recherche

26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 10:55

On a bien raison de ne vouloir rien lâcher!

Air France-KLM : perte divisée par cinq

Les Echos – le 26/07/2013

La compagnie aérienne franco-néerlandaise récolte les fruits de son plan de restructuration. Les recettes sont néanmoins inférieures aux prévisions, pénalisées par les activités moyen-courrier et cargo.

D’avril à juin 2013, Air France-KLM a divisé par cinq sa perte nette, à -163 millions d’euros. - AFP

En restructuration depuis un an et demi, Air France-KLM a publié vendredi matin des résultats en forte amélioration au deuxième trimestre 2013. D’avril à juin, le groupe franco-néerlandais a divisé par cinq sa perte nette, à -163 millions d’euros. Dans le même temps, il a dégagé un bénéfice d’exploitation de 79 millions d’euros contre une perte de 79 millions un an plus tôt, ce qui, « pour un deuxième trimestre, est une première depuis cinq ans », a indiqué à l’AFP un porte-parole. Sur le premier semestre, la perte nette est elle ramenée à 793 millions contre près de 1,3 milliard un an plus tôt. Et la perte d’exploitation a été parallèlement réduite de 239 millions d’euros pour tomber à 451 millions. Air France-KLM entend garder le cap sur la second partie de l’année avec « pour objectif une amélioration du résultat d’exploitation en ligne avec celle du premier semestre ». « L’amélioration significative de nos résultats est en très grande partie le résultat de la mise en oeuvre du plan (de restructuration) Transform », a commenté le PDG du groupe, Alexandre de Juniac dans un communiqué . Selon lui, il « se déroule conformément à son plan de marche ». « Trimestre après trimestre, depuis un an, nos résultats s’améliorent en dépit d’un environnement économique dégradé », a-t-il insisté. Il déplore néanmoins des recettes inférieures aux prévisions et un redressement des activités moyen-courrier et cargo moins rapide que prévu. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 6,5 milliards au deuxième trimestre, en hausse de 1,2%. Cumulé sur six mois, il atteint 12,3 milliards, en augmentation de seulement 1,3%.

Nouveaux départs volontaires en vue

Par conséquent, ajoute le dirigeant, « à la rentrée prochaine, des mesures complémentaires seront prises dans ces deux secteurs ». Le groupe avait essuyé une perte de 800 millions l’an passé pour le seul réseau court et moyen-courrier. Les mesures « concerneront des mesures de départs volontaires ainsi que des décisions industrielles et commerciales », précise le groupe qui a préparé les esprits à cette échéance automnale depuis plusieurs mois. Les compagnies du groupe, Air France en particulier, souffre de la vive concurrence des compagnies à bas coûts sur le réseau court et moyen-courriers, qui représente 50% du chiffre d’affaires de la compagnie. Pour les contrer, Air France a mis en place des bases en province à Marseille, Nice et Toulouse qui consiste à poster des avions et des personnels pour augmenter leur productivité. Mais dès le printemps, la direction avait fait savoir que ces bases ne produisaient pas de résultats suffisants. Air France devra donc en passer par une nouvelle phase de restructuration de son activité court et moyen-courrier ainsi que de la branche cargo, dont les grandes lignes seront dévoilées en septembre prochain. Dans le cadre de Transform 2015, le groupe a déjà supprimé 5.122 postes. La direction n’a pas encore dévoilé quelle pourrait être l’ampleur d’un nouveau plan de départs volontaires. Dans l’activité cargo, le groupe pourrait réduire encore ses capacités, abandonnant de plus en plus les avions tout cargo au profit du fret en soute.

Réduction de la dette de 630 millions d’euros

S’agissant des objectifs initiaux du plan de Transform, à savoir la réduction de coûts de deux milliards d’euros et une dette nette ramenée à 4,5 milliards fin 2014 contre 6,5 milliards en janvier 2012, ils seront tenus, a en revanche indiqué Alexandre de Juniac. De janvier à juin, Air France-KLM a réduit sa perte de 630 millions d’euros, la ramenant à 5,3 milliards. Le groupe dispose par ailleurs « d’une trésorerie de 4,7 milliards d’euros et de lignes de crédit entièrement disponibles de 1,85 milliard d’euros ». « Nous sommes sur la bonne trajectoire », a estimé le directeur financier, Philippe Calavia, relevant que le coût unitaire avait baissé de 2,2% au premier semestre. « Nous sommes sur la bonne voie sur tous les fronts : les coûts, les résultats, le commercial », a renchéri Alexandre de Juniac, en concluant : « we are back », le groupe fait son retour.

Partager cet article

Repost 1

commentaires

snoriung aids 20/05/2014 13:13

I am very much sad to read form you that Air france is in the midst of their financial crisis and the company is in the verge to shut down due to the cruise that has been badly affected them

la bras armé 29/07/2013 19:28

Notre bon de juniac dans un article ce matin sur AF, est omniprésent du plateau repas au service client, puis enfin prend des décisions sur les restructurations, je crois qu'il tente de justifier son gros salaire, mais pire encore, il annonce qu'il veut diriger AF a la steeve job, wououou super, j'espère que c'est pour le coté social de cet e....., qui exploité des pauvres gamins dans le monde entier, chine, bangladesh....sa promet, il n'a pas changé depuis sa venu direct du bureau de christine lagarde, et ces pauvres cons de socialiste qui disent rien et qui pire, soutiennent ce brave mr, on se rappel en effet que le trou du cul au nombreux trou de mémoire pierre moscovitchi lui a décerné la coupe l'année derniere du meilleur manager, surement pour les 5300 suppression de poste, elle est belle la France néo libérale, alors que fait on ?, on regarde et on se laisse mettre ou on se la bouge a la rentrée, a vous de voir, mais vous ne pourrez pas dire que vous saviez pas.....