Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'info des salariés de HOP!
  • : Blog d'information libre de toutes consignes politiques et syndicales, des salariés de HOP! La rédaction est assurée par un collectif composé en grande partie de militants de la CGT, certes, mais totalement libres de leurs propos et de leurs positions.
  • Contact

Recherche

5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 11:48

« Et, ben, on se fait rare !»

Ben oui, c'est le moins que l'on puisse dire....

Que de bonnes raisons, que de mauvaises excuses, la première étant sûrement que le collectif qui composait les rédacteurs de ce blog a fondu comme neige au soleil, du coup, il ne reste qu'un seul membre. De la faute à la vie, aussi, qui fait que j'ai nettement moins de temps qu'auparavant à consacrer à ce moyen de communication. Enfin, de la faute à Twitter, que je n'aime pourtant pas, car, bavard de naissance, je ne comprends pas que l'on puisse faire passer ses idées en 140 caractères… seulement. Malgré la frustration que me procure cet « outil », c'est finalement, celui qui m'a le plus éloigné de notre blog. L'impression de « faire le job », quand même, alors que finalement, il n'y a rien de profond.

Ces « excuses » étant faites, figurez-vous que j'écris presque sous la contrainte.

« C'est les élections professionnelles chez HOP ! Régional, tu pourrais quand même sortir quelques choses ! » me disent mes Camarades.

Je n'aime pas la contrainte, ah ça non ! Mais je crois que j'aime encore moins décevoir, contrarier mes Amis.

Et pourtant, pourquoi communiquer plus aujourd'hui qu'hier? Je crois profondément en l'intelligence de l'Homme (du genre humain, s'entend). Ainsi, pensais-je qu'il était totalement inutile face à la situation que connaît aujourd'hui notre entreprise, de répéter, rabâcher, encore et encore « voter pour nous ».

Je crois, que les événements des derniers mois ont, à eux seuls, prouvés que l'action de la CGT chez Régional avait été empreinte de bon sens et que les idées et les positions que nous avions défendu étaient, d'évidence, les bonnes. Refaire une « piqûre », est-ce vraiment nécessaire ?

C'est l'avis de mes Camarades, vraisemblablement moins naïfs et plus prudents que moi.

Deux ans que dure "l'affaire " PRF-HOP. Il est à remarquer, qu'au moins, nous fumes constants vis à vis des projets de la direction. « Prudence », point, et non pas, comme « on » souhaiterait le faire croire, « opposition systématique ». C'est un point essentiel à la compréhension de notre ligne de conduite. En effet, les malfaisants appuient là où la pensée unique déclame comme une évidence « la CGT, les Rouges, ils sont contre tout, ils ne signent jamais rien ». Il y a juste une petite, une infime nuance que ces handicapés de la connaissance de l'histoire et de l'actualité oublient un peu vite, contrairement à eux, nous ne signons pas n'importe quoi, sous prétextes de crises, d'efforts pour sauver l'entreprise, j'en passe et pas des meilleures. Nous ne refusons pas de signer parce que nous sommes tous d'infects suppôts du parti Communiste, lui-même aux ordres de Moscou (ne riez pas, je l'ai entendu il y a peu, et pas du tout sur le ton de l'ironie), nous analysons les choses, et quand elles ne nous les estimons contraires aux intérêts des salariés, nous le disons et prenons nos responsabilités.

Je ne reviendrais pas, ici, sur ce que je pense de la crise et de ses fondements, le sujet n'est pas là, (sachez tout de même que je me retiens).

La situation du transport aérien classique en général et de notre compagnie, en particulier est sérieuse, c'est indubitable. A qui appartient la responsabilité de cette situation, pas aux salariés, c'est pour moi une certitude ! Ce sont les dirigeants et leurs équipes qui mènent les politiques d'entreprise, certainement pas l'agent administratif, ni le technicien, ni même, n'en déplaise à certains, le pilote du fond de son cockpit (et des événements récents nous font dire que tant-mieux).

Nous payons aujourd'hui très clairement, le manque de réactivité du « mammouth » Air France et les mêmes qui nous demandent efforts et sacrifices sont ceux qui nous ont mis dans cette situation. LES MÊMES !! Et ils demandent, sans aucun scrupule ni remord, à la direction de Régional (qui ne dirige pas grand-chose, d’ailleurs) de supprimer des postes, de réorganiser, d'augmenter la productivité, la mobilité etc... etc...

Vous étiez nombreux, salariés du siège de Nantes, à être prêts à nous jeter des tomates, lorsque la création du PRF fût annoncée par Lionel Guérin. « On va redevenir indépendant. On va revendre des billets, faire NOS vols.... ». Nombreux à ne pas comprendre la position des élus au Comité d'Entreprise. Vous avez vu partir des collègues, des services entiers ont été réorganisés, dans la douleur, souvent. La charge de travail a augmenté pour tous. Beaucoup d'entre vous ont compris ce qu'était souffrir au travail et ce que signifiait l'acronyme RPS.

Voilà pourquoi nous avions pris ces positions à l'époque, positions qui n'ont pas varié commandées par un seul leitmotiv : la défense de vos intérêts. De VOS intérêts.

Nous avons juré que cette campagne électorale serait « propre » et que nous ne dénigrerions personne. C'est le cas jusqu'à présent, et hormis le comportement d'un ou deux individus d'une organisation dont je ne me rappelle plus du nom, mais qui a fait alliance avec la CFDT ainsi qu'avec un syndicat de Pilotes (Organisation qui, d'ailleurs, passe toute son énergie à dénigrer nos actions au lieu de défendre les salariés), tout le monde semble avoir tenu une ligne de conduite qui préserve l'avenir et le travail en commun que justifie la situation.

Néanmoins, il faut quand même rappeler ce qui a été fait jusqu'à présent, mais aussi et c’est là que je vais être moins gentil, la « réflexion » qui a conduit à la signature de 'accord sur la réduction des coûts.

Dites-moi, et je vous assure que je l'entendrai avec un véritable plaisir, quelles ont été les contreparties positives à la signature de l’accord « réduction des coûts » ? Positives, pour les salariés, s'entend bien sûr.

D'après nos « collègues » la garantie de l'emploi jusqu'à fin 2014. Le tract de l'époque largement distribué par les signataires, les présentaient comme les « sauveurs de l'emploi ».

N'y avait ‘il pas là un peu de « précipitation », un manque de sang-froid certain, handicap majeur quand on a le pouvoir de signer des textes qui engagent l'ensemble des salariés d'un pan entier de l'entreprise, ne trouvez-vous pas ?

D'autant que les quelques mois qui ont suivis ces signatures étaient tellement tendus en matière d’effectifs, que de l'aveu même de la direction, il aurait été impossible de procéder au moindre licenciement.

« On a fait une connerie », c'est par ces mots prononcés tout récemment qu’un candidat aux élections de l’un des syndicats signataires de l'accord a résumé l'histoire... Ben oui, et ce n'est pas faute d'avoir tenté par tous les moyens de convaincre ceux qui auraient pu l'être. Pour les autres, il y a bien longtemps que l'on a abandonné.

Voici donc la situation : des représentants syndicaux qui ne résistent pas aux pressions de la direction, un élu « cadre » qui vote en session de Comité d'Entreprise, sous la pression, dit ‘il, de ses collègues. Nous voilà bien.

Quand on pense également que ces « sauveurs de l’emploi » réclament sans même se cacher, un PSE à la Maintenance, ça ne donne pas envie d’être sauvé.

Tiens, il me vient une petite question, à qui profiterait ’il, d’ailleurs, ce PSE ? (J’ai une liste sur un p’tit bout de papier. Réponse dans quelques mois, je ne raterai ça pour rien au monde !).

Ce n'est pas dénigrer, c'est un constat. Triste constat.

Nous sommes à la veille d'une fusion. La direction refuse d'employer le mot, mais c'est pourtant le cas.

Nous allons négocier dans peu de temps les accords collectifs qui seront mis en place dans les trois compagnies. La CGT HOP!Régional a une demande : un contrat de travail unique pour les salariés du SOL, tous les salariés !

Alors, chers Camarades, posez-vous deux questions simples, mais d’importance : « A qui confierai-je la responsabilité de négocier ce que sera mon futur statut ? Qui est à même de mieux défendre mes intérêts ? ».

Voilà pourquoi je pensais, en toute bonne foi et sans orgueil, qu’il était inutile d’écrire.

Mais ça m’a fait plaisir, vraiment…

Philippe « Ernesto » Guégan-Benadel

Partager cet article

Repost 0

commentaires

eloge de la paresse 05/04/2015 22:57

Tu as raison et devrai être plus précis il n'est en aucun cas diffamatoire que d'écrire que la liste des volontaires a un éventuel PDV Maintenance sera la même que le liste des DS qui en font une demande urgente et bienvenue pour eux et leurs assesseurs . Seule lot de consolation il y a donc un syndicat ou pseudo syndicat qui devra rafraichir son staff ou grand bonheur peut être disparaitre de notre paysage.

Ka 05/04/2015 22:09

T es vraiment au top Phil !!! Te lire est un pur bonheur !! Moi j'adore ...
T es un GRAND bonhomme tu sais ! J'espères vraiment que vous gagnerez ces élections, les salariés ont besoin de personnes comme vous ! BRAVO