Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'info des salariés de HOP!
  • : Blog d'information libre de toutes consignes politiques et syndicales, des salariés de HOP! La rédaction est assurée par un collectif composé en grande partie de militants de la CGT, certes, mais totalement libres de leurs propos et de leurs positions.
  • Contact

Recherche

12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 20:59

Cocasse. Je vous avoue que ce n'est pas le premier adjectif qui m'est venu à l'esprit quand mon Camarade Joël m'a raconté la petite anecdote que je vais içi vous rapporter.

Heureusement, ce qui me reste de retenue et les bases de l'éducation prodiguées avec quelques difficultés par mes parents, m'empêche, et c'est tant mieux, de me laisser aller à quelques errements verbaux que je ne regretterai d'ailleurs même pas. De plus, un au moins de mes chefs me considérant comme "grossier",(analyse motivée par la reprise toute personnelle d'une vieille chanson paillarde que fredonnait parfois mon oncle surtout sous influence muscadéenne...) ne serait-ce que pour démentir son analyse d'ailleurs largement injustifiée, je me retiens. Les artistes sont souvent des incompris.

Allons donc à l'histoire. A son arrivée à Clermont-Ferrand Auvergne, aéroport de la ville du même nom, ne voilà t'y pas que mon Camarade était attendu par un des délégué syndicaux du SNMSAC-UNSA (on rajoute UNSA, ça donne de l'importance), qui lui balança tout de go: "Alors on vous a foutu une raclée".

Mon Ami a l'esprit vif, mais il mit quelques secondes à comprendre de quoi lui parlait ce monsieur. Il est vrai, que nous sommes plusieurs, même de son "camp" a avoir parfois quelques difficultés à comprendre ses déclarations. Il y a souvent, comment dire, l'apparence d'un "décalage" entre pensée et propos. Des fois, il m'arrive de craindre que cette "pathologie" ne soit contagieuse, car, au sein de cette organisation, mr M..... ne serait pas le seul à souffrir de ce mal et figurez-vous que ce n'est pas moi qui le dit, mais un cadre, que ma discrétion légendaire et le profond respect que j'ai pour lui, m'empêche de nommer.

Donc, mon Joe, réfléchit. "Ben oui. Les élections" déclame le matamore. "Ben quoi les élections?" "Quelle raclée?". "Ben, on vous a battu. On a deux lignes en Techniciens Agents de Maîtrise".

"Sombre Con! Et en plus tu ne sais même compter!" "Vous vous êtes mis à trois, SAC, CFDT, CFE-CGC contre nous et tu oses dire que TU nous a battu! TOI!, recompte, si tu y arrives".

Sans tomber dans des explications du même style que celles que nous infligent politiques, tout camps confondus, lors des soirée électorales, il est quand même nécessaire de se pencher (pas trop quand même..) sur les résultats et faire un constat simple:

La CGT avait ses électeurs, seuls. L'union syndicale regroupait sur chaque candidats, les suffrages d'au moins deux syndicats SAC et CFDT. Ainsi, si l'on regarde le score le plus haut du candidat de l'union sur le collège TAM CE Titulaires: 211 voix qu'il faut donc diviser par deux = 105,5 (j'ai une petite idée de celui qui a voté pour 0,5, mais je ne le dirai pas).

C'est donc, mathématiquement, 75 voix de moins que le nombre de voix du candidat CGT! Tu parles d'une victoire! De plus, si l'on jette un coup d’œil aux ratures, Joël est "rayé" 4 fois, monsieur M....., "le vainqueur", 21 fois. Les chiffres sont disponibles sur le site de NeoVote, vous pouvez vérifier.

Poursuivons l'analyse en comparant avec les élections du d'avril 2011:

Score CFDT: 97, score SAC: 89 soit, si on ajoute les résultats pour nous retrouver dans la situation 2015: 186 voix.

CGT 2011: 186 voix. Quand on sait que la CGT HOP!Régional a perdu avec le transfert de l'escale commerciale de Lyon et différents départs au sein des escales techniques une bonne trentaine de voix, et bien somme toute, les positions de chacun sont relativement stables, voir même, en légère progression pour la CGT et pour la CFDT.

Donc, en résumé, non seulement on ne comprends pas quand il parle, mais en plus on ne comprends pas quand il compte!

Il faut parler de la CFDT. C'est la grande perdante du calcul "union", puisqu'elle se retrouve aujourd'hui non-représentative, ce, qu'à titre personnel je déplore. Elément moteur, pour ne pas dire autres choses de l'union, les voilà dindons de la farce, syndicalement. Je pense personnellement que nous ne pouvons nous passer de la compétence et de l'analyse d'Olivier lors des prochaines négos. Il faudra trouver une solution pour qu'il y participe.

Sinon, on va se retrouver avec le "vainqueur"..

On en a de la chance...

Les salariés aussi..

Philippe Guégan-Benadel




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ka 13/04/2015 09:06